무제 문서
about park
Painter annual report
 
1910
1914 Park Soo Kuen est né en tant que fils unique comme son père et son grand- père à Jeonglim-Ri, Yanggu-Gun,
province de Gangwon.
Les membres de sa famille chrétienne et riche grâce à l’exploitation agricole et au commerce étaient son
père, Park Hyung-Ji, sa mère, Yoon Bok-Joo et trois soeurs plus âgées.
1916
(2 ans)
Son frère, Park Dong-Keun est est né
1918
(4 ans)
Son deuxième frère, Park Won-Keun est est né
1920 TOP
1921
(7 ans)
Sa famille a subi une grande difficulté financière en raison de l’échec de l’investissement sur l’exploitation minière et des inondations de ses rizières.
Son père a tenté de se relever en travaillant en tant qu’un salaire dans un centre de formation de l’élevage des vers à soie mais il n’a pas réussi.
Park Soo Keun est entré à l’école primaire publique de Yanggu et son don a commencé à être reconnu dans la classe de peinture.
1926
(12 ans)
Grâce à son talent, il était très aimé de son professeur principal et directeur d'école.
A l’époque, il a vu pour la première fois le tableau “L'Angelus” de Jean-François Millet célèbre pour ses scènes de la paysannerie et été ému.
Et puis, en renforçant sa pratique de la peinture, il a prié tout le temps en disant que « Mon Dieu, je voulais être peintre comme Jean-François Millet. »
1927
(13 ans)
Après avoir terminé ses études à l'école primaire publique de Yanggu, Park Soo Keun a été démoralisé de devenir un peintre car il ne pouvait pas entrer au collège en raison de la difficulté financière de sa famille.
Mais le directeur d'école primaire reconnaissant la volonté et le talent lui a encouragé et il a décidé d’apprendre le dessin tout seul.
Tous les jours, il a pratiqué le croquis au crayon et l'aquarelle dans les montagnes et les plaines et fait une peinture des femmes paysannes et des filles qui cueillaient des herbes comestibles sauvages.
1930 TOP
1932
(12 ans)
En continuant à apprendre le dessin tout seul à la campagne, Park Soo Keun a désiré de gagner un prix de concours Seonjeon.
En 1932, son aquarelle « Le printemps est arrivé » qui a exprimé un ménage rural au début du printemps est sélectionnée pour le cours Seonjeon et il a été très motivé. Mais de 1933 à 1935, n'a pas remporté le prix de concours Seonjeon.
1935
(21 ans)
La mort de sa mère à cause du cancer du sein depuis longtemps l'avait plongé dans une grande tristesse.
Et puis, la situation financière de sa famille s'est profondément aggravée et elle s’est plus endettée. Son père est allé aux monts Kumgang en arrangeant ses affaires et ses frères et ses soeurs se sont dispersés.
Park Soo Keun est allé tout seul à Chuncheon et s’est concentré sur la peinture en vivant une vie pauvre et pénible.
1936
(22 ans)
Park Soo Keun a gagné son 2 ème prix à l’occasion de 15 ème concours Seonjeon avec son aquarelle « Jeun femme travaillant ». A l’époque, il a peint en voyageant entre Chuncheon et Pocheon afin d’être capable de vivre par ses propres moyens et ce tableau a représenté la province de Gyeonggi.
1937
(23 ans)
Son aquarelle « Le printemps » est sélectionnée pour le 16ème concours Seonjeon. C’est un tableau qui a exprimé des filles recueillant des herbes comestibles sauvages et représenté la ville, Séoul.
1938
(24 ans)
Park Soo Keun a remporté son 4 ème prix au 17 ème concours Seonjeon avec sa première peinture à l'huile « Femme paysanne » qui a été difficilement crée faute de matériel. Cette année, ce tableau a représenté Séoul.
Il nous semble que Park Soo Keun a enrichi ses connaissances de peinture à Séoul à l’époque.
1939
(25 ans)
Park Soo Keun a gagné son 5 ème prix à l’occasion de 18eme concours Seonjeon avec sa peinture à l'huile « Belle journée » qui est un tableau refait à l'huile de « Le printemps est arrivé ». Cela repréte que Park Soo Keun était en train d’apprendre la peinture à l'huile tout seul. En automne, il a déménagé de Séoul vers Chuncheon. Quand il est allé rencontre son père,sa belle-mère, ses frères et soeurs à Geumsung, il est tombé amoureu avec Kim Bok-sun (17ans), voisin de sa famille qui a fait ses études dans une école féminine à Chuncheon.
1940 TOP
1940
(26 ans)
Park Soo Keun s’est marié avec Kim Bok-sun à l’église méthodiste de Geumsung.
Ce couple chrétien s’est installé à Geumsung. En mai, Park Soo Keun est allé à Pyeongyang car il a obtenu un emploi comme secrétaire dans le département de société de préfecture de Pyeongannam–do..
1941
(27 ans)
HSon frère, Park Dong-geun est mort. En septembre, Park Soo Keun a amené sa femme à Pyeongyang.
Malgré la vie dans une chambre de location et son petit salaire, ils étaient très heureux. il a enrichi son talent en tant qu’un lauréat ayant reçu plusieurs fois le prix en se concentrant sur la peinture après le travail et pendant le week-end. Sa peinture à l'huile « Femme broyant des grains sous une meule de pierre» est sélectionnée pour le 20 ème concours Seonjeon. La guerre du Pacifique a éclaté.
1942
(28 ans)
Au printemps, son premier fils, Park Sung-so est né.
1943
(29 ans)
Femme dévidant du fil » est est sélectionnée pour le 22eme concours Seonjeon et sa femme était le modèle de peinture.
1944
(30 ans)
Sa première fille, Park In-suk est née. En raison du bombardement américain à Pyeongyang, l'ordre d'évacuation pour les femmes et les personnes âgées est donné.
Sa femme et ses enfants sont allés chez ses parents à Geumsung.
1945
(31 ans)
En vivant seul à Pyeongyang, le 15 août 1945, il a eu la gloire de l'indépendance du pays. En novembre, il a démissionné de son poste de secrétaire dans le préfecture de Pyeongannam–do.
Il est allé retrouver sa famille à Geumsung et devenu enseignant de peinture au collège de Geumsung. A cause de sa croyance sincère et son idéologie libérale, il a été surveillé par le régime communiste et subi un interrogatoire.
1947
(33 ans)
Son deuxième fils, Park Sung-nam (son nom en caractères chinois, 成男 est remplacé par 城男) est né.
1948
(34 ans)
Son premier fils, Park Sung-so est mort à cause de l’encéphalite.
1949
(35 ans)
Son troisième fils, Park Sung-in est né.
1950 TOP
1950
(36ans)
La geurre de Corée a éclaté. Il s'est enfui avec sa famille à plusieur km de Geumsung en sentant sa vie en danger. Grâce à l’avancement de l’armée coréenne et de l’ONU, il a trouvé la liberté après avoir échappé aux risques d'une arrestation de l'armée populaire.
Pourtant, l’intervention chinoise et le décrochage de l’ONU lui ont fait partir encore une fois. Lors de son évacuation, sa famille est dispersée à cause de la poursuite de l'armée populaire et Park Soo Keun est venu en Corée du Sud tout seul. Son troisième fils, Park Sung-in est mort pendant la guerre.
1951
(37ans)
Park Soo Keun a retouvé la liberté de peindre en travaillant pour le port de Gunsan.
1952
(38ans)
Sa femme avec son fils, Park Sung-nam et sa fille, Park In-suk a réussi de sortir de Geumsung qui était encore sous le contrôle de régime communiste.
De l'autre côté, Park Soo Keun restant chez son beau-frère (Kim Young-ju, parti de la Corée du Nord avant l’éclatement de la guerre de Corée) est allé partout chercher sa famille et il a réussi à trouver sa famille de manière dramatique.
Pour assurer sa subsistance et celle de sa famille, il a essayé de vendre ses tableaux à bon marché par l'intermédiaire de l’atelier de Lee Sang-woo, peintre à Hyehwa-dong
1953
(39ans)
Grâce à Lee Sang-woo, Park Soo Keun a trouvé un emploi dans la Criminal Investigation Division et dessiné des portraits dans le magasin de la 8e armée américaine (maintenant le grand magasin Shinsegye) et gagné pas mal d’argent.
Il a acheté une baraque en planches de 350 milles hwan et s’est concentré sur la peinture sur plancher de bois.
A la 2 ème exposition nationale des arts qui a été interrompu durant la guerre de la Corée, son tableau « Maison » a remporté le grand prix et s'est fait remarquer dans milieux des arts.
Son un autre tableau « Sur la voie publique » a également reporté un prix dans cette exposition.
A partir de ce moment, la caractéristique des tableaux de Park Soo Keun comme le développement de sujet de façon modeste et simple, le contour fort épais et noir, sélection de couleur la plus simple possible telle que blanc, gris brun, jaune brun, l’ombre, la lumière et l'élimination de la perspective a commencé à se renforcer.
A cette année, son dernier enfant, Park Sung-min est né.
Park Soo Keun a commencé à réunir des articles de journaux sur l'art jusqu’à sa mort en 1965.
1954
(40ans)
A la 3 ème exposition nationale des arts, ses tableaux « paysage »et « mortier » ont gagné un prix.
La guerre de la Corée a éclaté.
A l’occasion de 4 ème anniversaire de l’exposition collective d'art coréen, Park Soo Keun a exposé ses oeuvres « Montagne » et « Au bord de la route ».
Il a cessé de dessiner des portraits dans le magasin de la 8e armée américaine et s’est concentré sur la peinture en menant une vie difficile dans l'environnement très pauvre.
Il a présenté son oeuvre à l’exposition des artistes à Séoul où Byun Young-geun, Lee Soo-uk, Cho Byung-hyun et d’autres ont également exposé leur peinture.
1955
(41ans)
A la 4 ème exposition nationale des arts, son peinture « Après-midi » a remporté un prix.
A la 7 ème exposition collective d'art coréen, il a exposé ses oeuvres, « Surface de la route », « paysage » et « Deux femmes » dont la dernirère a gagné le prix du présient de commité culturel à l’assemblée nationale.
1956
(42ans)
A la 5 ème exposition nationale des arts, sa peinture « Arbre » a remporté un prix. A la 8ème l’exposition collective d'art coréen, il a exposé ses oeuvres, « Surface de la route » et « Paysage ».
Les tableaux de Park Soo Keun se sont bien vendus avec l’appréciation des amateurs étrangers de tableaux sur le motif et la tendresse coréen dans des oeuvres qui étaient présentés dans la galerie de Bando de l’hôtel de Bando (maintenant l’hôtel de Lotte).
Sa 2ème fille, Park In-hye est née ( morte en 1967).
1957
(43ans)
. Menant lui-même une vie très pauvre, Park Soo Keun en pleine réflexion a exposé le grand tableau, « Trois femmes » de 162.2 X 112.1cm à la 6 ème exposition nationale des arts. Mais, il a été profondément choqué en tombant dans une grande tristesse parce qu’il n’a pas remporté aucun prix. A cause de cela, il est devenu plus dépendant de l'alcool. Pourtant, à l’époque, ses tableaux avec sa caractéristiques d'impression encore renforcée, son motif unique et son regard affectueux pour la vie de la classe populaire ont porté en effet son art à un haut degré de perfection en renforçant l’impression.
1958
(44ans)
Madame Celia Zimmerman, fondatrice/directrice de la galerie de Bando et une des grandes collectrices américaine d'art a organisé l’exposition d'art oriental et occidental avec UNESCO à San Francisco.
A cette exposition, son tableau, « Colporteur au bord de la route sort » a été présenté avec « Jour de neige » de Kim Young-ki et « Village de pêcheurs » de Sung Je-hu.
A l’expositions de peinture contemporaine origanisé dans la World House Gallery de New York, il a présenté ses oeuvres, « Mère et fils » et « Paysage ».
Après son échec de 1957, il a renoncé à présenter son tableau à l’exposition nationale des arts.
1959
(45ans)
L’organisateur de l’exposition nationale des arts a désigné Park Soo Keun comme un artiste recommandé.
Il a presenté ses tableaux, « Journée libre » et « Femme assise » à la 8 ème l’exposition nationale des arts.
Il a également exposé ses oeuvres, « Printemps », « Femme qui se repose » et « Enfants qui s'amusent » à la 3 ème exposition d'artistes contemporains organisée par Chosun Ilbo (Le Quotidien de Corée).
1960 TOP
1960
(46ans)
Le gouvernement de Rhee Seungman s'est effondré en raison d’un mouvement étudiant anti-gouvernemental connu sous le nom de « Révolution du 19 Avril » en 1960 et puis le parti démocratique a pris le le pouvoir.
Park Soo Keun en tant qu’un artiste recommendé a présenté son tableau « Filles du bord de route » à la 9ème exposition nationale des arts.
1961
(47ans)
En 1961, un coup d'Etat militaire a porté au pouvoir.
Park Soo Keun en tant qu’un artiste recommendé a présenté son tableau « Personne âgée» à la 10 ème exposition nationale des arts. Il a exposé son oeuvre, « Arbre » à l’exposition internationale des arts et de liberté à Tokyo.
1962
(48ans)
Park Soo Keun a fait partie du jury de la 11ème exposition nationale des arts et présenté ses tableaux, « Vache et amusement, conservé à la Galerie Hoam».
L’exposition de Park Soo kuen a mise en place à la bibliothèque d’United States Air Force à Osan.
Il a reçu une invitation à exposer ses tableaux à l’expostion l'art contemporain coréen à la Ville de Manille.
Il a rédigé l’article de journal, « Collection de peintures de luxe, réalisation parfaite de l'art - chefs-d’œuvres de Kim Heung-su » en introduisant la collection de peintures de Kim Heung-su (éditions de l'UNESCO ).
A l’époque, le monde a plus reconu ses tableaux et sa technique d’impression de granit et son intimité qui ont attein un maximum alors qu’il était toujours pauvre comme les personnage dans ses tableaux.
1963
(49ans)
Park Soo Keun en tant qu’un artiste recommendé a présenté son tableau « Musique» à la 12 ème exposition nationale des arts.
La consommation chronique et excessive de l'alcool a entraîné du dommage au foie, au rein et à l’oeil gauche.
Il a retardé l'operation de la cataracte de l'œil gauche faute de moyen et puis cette maladie s'est aggravée.
Après l'opération de la cataracte, il a encore souffert.
Lors de sa deuxième opération de cataracte, le nerf optique a été endommagé et puis il a perdu son oeil gauche.
En portant des lunettes, il a peint avec son œil droit.
En septembre, par le procès d’exécution provisoire d'évacuation, il a obtenu le droit de superficie de maison mais il a du déménager de Changshin-dong vers 23-5, 20 Jeonnong-dong.
En 1984, Madame Miller lui a proposé une exposition à Los Angeles et présenté les tableaux de Park Soo Keun aux grands collectreurs américains d'art mais elle n’a pas réussi.
1964
(50ans)
Malgré la maladie du foie aggravée et la douleur renforcée, il a continué à boire et peindre.
Park Soo Keun en tant qu’un artiste recommendé a présenté son tableau « Grand-père et petit-fils, conservé au musée National coréen d'art contemporain » à la 13 ème exposition nationale des arts.
1965
(51ans)
He was hospitalized in Adventist Hospital in Chongryangri by the deterioration of hepatocirrhosis and clotted blood. He left the hospital on the 5th of May since he could not recover from the illness.
He died at 1 AM of the 6th of May with the last word " Heaven is not near and far away, far away...".
He was buried at the grave of Dong Shin church located in Sohol-myun, Pochon-gun, Kyunggi-do.
His widow allowed to exhibit his posthumous work in 14th [National Art Exhibition] in fall.
1970 TOP
1970 A l’exposition posthume dans le centre d'informations publiques, 79 oeuvres ont été exposées.
L’exposition d'objets petits a été organisée dans la galerie Hyundai. 200 oeuvres d’aquarelles et de croquis au crayon et une vingtaine de peinture à l'huille ont été exposées.
1974 L’exposition de gravures des œuvres posthumes a été organisée dans la galerie Baik Rok.
1975 A l’occassion de la 10 ème anniversaire de la mort de Park Soo Keun, la galerie Moon Huhn a organisé une exposition de commémoration et publié des catalogues.
1978 La galerie Moon Hwa a organisé une exposition posthume et publié une collection de toiles des peintres.
Une stèle à la mémoire a été érigée à l'église Dongsin de Sohol, Pocheon-gun, Gyeonggi-do. En surface de stèle, une femme mettant son enfant sur son dos que Park Soo Keun a beacoup peint dans ses tableaux est gravée avec agrandissement de 15 fois.
1979 Sa femme, propagatrice de la foi à l’église presbytérienne est morte à cause de accident vasculaire cérébral à l'âge de 57 ans.
1980 TOP
1980 Le gouvernement coréen a remis une médaile d’argent de culture.
1985 A l’occassion d’ouverture de galerie Woo Jung, les tableaux de Park Soo Keun ont été exposés à l’exposition de 10 artistes de peinture occidentale.
1990 TOP
1990 Une statue en granit de Park Soo Keun (2m de largeur, 1,9m d’hauteur et fabriqué par prof. Lee Kil-jong à l’université pédagogique de Chuncheon) a été mise en place dans la parc Bibong à Yanggu, Yanggu-Gun, province de Gangwon.
1995 A l’occassion de la 30 ème anniversaire de la mort de Park Soo Keun, la galerie Hyundai a organisé une exposition de commémoration.
1995
~1998
[L’art contemporain coréen : Peinture à l'huille - vue sur lépoque contemporaine, musée National coréen d'art contemporain
1998 Selected as Exaltation Project of Kangwon Spirit
1998
~1999
Choisi comme des tableaux qui rehaussent le prestige de l’ésprit de Gangwon
1999 [Retrouvaille avec l’art contemporain], musée National coréen d'art contemporain
[L’art coréen de 50 ans:1950-1999], galerie Hyundai du 16 juillet au 7 octobre, [Peintre mort jeune et la fatalité], Gana Art Center
2000 TOP
2001 [Peintre mort jeune et la fatalité], Gana Art Center
2002

. Park Soo Keun est nommé comme homme culturel de Mai par le Ministère de la Culture et du Tourisme
du 17 avril au 19 mai, [Peintre coréen, Park Soo kuen], galerie Hyundai
29 mai, Le musée National coréen d'art contemporain et l'académie d'histoire de l'art contemporain ont organisé un événement académique sous le nom de « sociabilité et féminin dans les peintures de Park Soo Keun »
ouverture de musée de

2003 A l’ocassion d’ouverture de Park Soo Keun de Yanggu-gun, l’exposition d'ouverture, [La vie et l’art de Park Soo Keun] a été organisé. Du 18 mars au 29 juin 2003, exhibition spéciale
Du 18 août au 17 septembre, exhibition spéciale Première anniversaire d'ouverture
2004 transfert de la sépulture de Park Soo Keun
Du 24 avril au 31 août Galerie Hyundai commémoration de don de Park Myung-ja < Park Soo Keun et les artiste à l'époque >
Du 31 mars au 25 octobre 2005
2005 A l’occassion de la 40 ème anniversaire de la mort de Park Soo Keun ,
Du 26 février au 5 nobembre 2006 < Portrait de l'époque, écho de la vie quotidienne>
2006
2007 < Caractéristique propre aux sculptures de Park Soo Keun>
Source « institut de l'art coréen
TOP